LEconomie politique N° 29, Janvier 2006.pdf

LEconomie politique N° 29, Janvier 2006

Michel Aglietta

Les éloges adressés à Alan Greenspan ne manquant pas, quil nous soit permis ici dinsister sur les quelques faiblesses qui ont, aussi, marqué le personnage. Simplement de quoi rendre ce génie , ce magicien , ce maestro de la politique monétaire un peu plus humain. Sans conteste, comme lexpliquent tous les auteurs de ce numéro, Alan Greenspan fut de la race des banquiers centraux novateurs, jamais prisonnier de ses principes, lhomme non seulement des périodes normales, mais aussi des circonstances exceptionnelles , comme lécrit Christian de Boissieu. Mais cette originalité et ce non-conformisme nous apparaissent aujourdhui dautant plus forts quils sont mesurés à laune du comportement inadéquat des dirigeants de la Banque du Japon et de ceux de la Banque centrale européenne (BCE). Sans oublier que le patron de la banque centrale américaine laisse à son successeurun gros cadavre dans le placard, celui de léclatement annoncé dune bulle immobilière. Enfin, Alan Greenspan restera aussi dans lhistoire commeun homme politique très ancré à droite. En 2001 et en 2004, il a fortement soutenu les choix budgétaires du président Bush en faveur de baisses dimpôts pour les plus riches et de baisses de dépenses pour les plus pauvres. Il a également pris position en faveur de la privatisation du système de retraite public américain proposée par le président Bush, sur la base dune argumentation fallacieuse destinée àcacher une attaque frontale des conservateurs contre lEtat-providence. Ne loublions pas, lère Greenspan aura été celle dune forte croissance, dune faible inflation, dun chômage faible... et dun niveau dinégalités sociales comme rarement les Etats-Unis en ont connu. Ch. Ch.

Mettre en relation la connaissance et la croissance économique n'est pas une ... notamment de la part des politiques et des médias, dans les années 1990. ... États-Unis et restent notamment associées aux noms de Paul M. Romer29 et de ... de l'Union de janvier 2011 visant à convaincre le peuple américain de l' ampleur ...

6.25 MB Taille du fichier
9782352400028 ISBN
LEconomie politique N° 29, Janvier 2006.pdf

Technik

PC et Mac

Lisez l'eBook immédiatement après l'avoir téléchargé via "Lire maintenant" dans votre navigateur ou avec le logiciel de lecture gratuit Adobe Digital Editions.

iOS & Android

Pour tablettes et smartphones: notre application de lecture tolino gratuite

eBook Reader

Téléchargez l'eBook directement sur le lecteur dans la boutique www.hanlonbrothers.com.au ou transférez-le avec le logiciel gratuit Sony READER FOR PC / Mac ou Adobe Digital Editions.

Reader

Après la synchronisation automatique, ouvrez le livre électronique sur le lecteur ou transférez-le manuellement sur votre appareil tolino à l'aide du logiciel gratuit Adobe Digital Editions.

Notes actuelles

avatar
Sofya Voigtuh

L’economie politique en une leçon, Henri Hazlitt. Galerie | Publié le janvier 29, 2014 par natafcarole. L’économie politique en une leçon Traduit par Mme Gaëtan Pirou et M. Hervé de Quengo Préfaces du Professeur Charles Rist et du Professeur Guido Hülsmann Edition : Institut Charles Coquelin Prix TTC : 17,00 € Date de parution : 2006. Henry Hazlitt L’Économie Politique en une

avatar
Mattio Müllers

jeunes âgés de 18 à 29 ans aurait frôlé les 30% en 2009, atteignant les 45% pour les diplômés ... De fait, il n'y a pas de remise en question de l'économie politique tunisienne, des arrangements ... Hibou, Paris, La Découverte, 2006.

avatar
Noels Schulzen

Christine Lagarde, ministre de l'Economie, souhaite que l'intégralité des mesures contenues dans la LME (auto-entrepreneur, urbanisme commercial, soldes, livret A) soient applicables au plus

avatar
Jason Leghmann

Janvier 2006 : Les archives Emploi de L’Express

avatar
Jessica Kolhmann

La loi n° 2006-64 du 23 janvier 2006 relative à la lutte contre le terrorisme et portant dispositions diverses relatives à la sécurité et aux contrôles frontaliers a été promulguée il y a un peu plus de deux ans. Adoptée en urgence, à la suite des attentats de Londres du 7 juillet 2005, cette loi n’avait pas pour objectif de révolutionner le droit français de l’antiterrorisme